Archives de catégorie : archives

Des polices en bandes organisées ?

Dans la continuité de notre billet précédent (et ce, même s’il commence à dater), nous continuons à présenter des sources sur lesquelles j’ai travaillé ces derniers mois, pour comprendre les logiques et les structurations policières, dans l’Europe du Nord-Ouest, dans le second vingtième siècle. L’idée sous-jacente à la recherche menée est toujours de mettre en lumière à la fois l’investissement et la vision policière dans la construction du concept de sécurité publique. Plus particulièrement, je m’intéresse à cette question à une échelle transnationale, pour tenter de comprendre les lieux et les modalités de contact ou d’échange entre policiers. « L’internationale policière » est déjà très connue dans certains de ses aspects : la CIPC (Commission internationale de police criminelle), Interpol ou Europol sont des noms qui sonnent aux oreilles de tous, entre le « mythe » ou l’actualité1. Continuer la lecture de Des polices en bandes organisées ?

  1. Sur le sujet, lire les travaux de Mathieu Deflem, Didier Bigo, Malcolm Anderon, notamment []

Un homme, une fonction, une institution ? Quelques réflexions sur l’apport d’archives privées en matière d’histoire des sécurités

Il y a quelques mois, un ancien fonctionnaire, rencontré dans le cadre associatif relatif à l’étude de la police belge, m’a contacté pour me dire qu’il déménageait. Dans ce cadre, il me laissait le choix de pouvoir récupérer des cartons d’archives privées (et j’insiste évidemment sur ce point) et de documentation qu’il avait accumulé au cours de sa vie et de sa carrière (menée notamment à la région bruxelloise, au ministère de l’Intérieur, au sein du Secrétariat permanent à la politique de prévention), au-lieu de les mettre au rebut. L’opération a pu être menée dans le cadre du centre de documentation du Centre d’histoire du droit et de la justice de l’UCLouvain. C’est un ensemble de plus 50 cartons « en vrac » qui a été récolté. Continuer la lecture de Un homme, une fonction, une institution ? Quelques réflexions sur l’apport d’archives privées en matière d’histoire des sécurités

Musée de la police, musée pour la police, musée du crime ?

Au Musée d’histoire de la ville de Gand (le STAM), se tient actuellement une exposition intitulée « Het Museum van de misdaad » (le musée du crime). Elle repose sur la mise en valeur des pièces conservées par la police judiciaire fédérale de l’arrondissement judiciaire correspondant. Cette collection est issue de l’ancienne police judiciaire, fondée en 1919 et disparue lors de la réforme des polices de 1998-2001, qui avait constitué au niveau local, un « musée » à destination de ses agents. Continuer la lecture de Musée de la police, musée pour la police, musée du crime ?

Le « capital » de la sécurité publique

Je l’avais annoncé il y a presqu’un an. Je travaille actuellement sur une histoire budgétaire de la sécurité publique. Dit autrement, et (trop) simplement, je m’intéresse à qui finance, et à quelle hauteur, mais aussi ce qu’on finance dans les pratiques et politiques de la sécurité1. Continuer la lecture de Le « capital » de la sécurité publique

  1. Avec, soulignons-le, un soutien du fonds Peemans de l’Académie Royale de Belgique, que je remercie. []

#MENEPOLHIS – Day 2: Chiffres & polices – un « autre regard »

Le réseau MENEPOLHIS (Methodological Network on police history) est issu d’un appel à coopération entre l’UGent (BE), l’UCL (BE) et l’U. Lille SHS- Lille 3 (Fr).  Porté par le CHDJ, l’Irhis et le Vakgroep Sociale geschiedenis na 1750, il a pour but de faire se rencontrer des chercheurs en histoire, actifs dans l’étude des polices, de la sécurité ou de l’ordre depuis l’Ancien régime, pour réfléchir aux enjeux méthodologiques de ces études…. A son actif, la volonté de faire se rencontrer étudiants et chercheurs confirmés! C’est pourquoi, comme pour la première journée, je laisse la parole à Hubert Descamps (UCL) et Thibaut Pebayle (Lille 3), étudiants en master pour synthétiser leur vision des travaux tenus à LLN le 27 avril dernier, autour des chiffres des polices. Continuer la lecture de #MENEPOLHIS – Day 2: Chiffres & polices – un « autre regard »

Objets sécuritaires peu identifiés : polices, histoire et statistiques

Les polices, en tant qu’institutions d’ordre, produisent et travaillent à partir de données chiffrées. Ces séries statistiques sont diverses : données relatives aux personnels, statistiques d’activité, taux d’élucidation, relevés d’arrestations, mais aussi chiffres budgétaires font partie du quotidien des polices, accompagnant les diverses facettes de leur activité et de leur logique de fonctionnement institutionnel. Continuer la lecture de Objets sécuritaires peu identifiés : polices, histoire et statistiques