Démocratie, situations « exceptionnelles » et militarisation de l’espace public

Depuis le début 2017, le CARHOP (Centre d’animation et de recherche en histoire ouvrière et populaire) édite la revue Dynamiques. Histoire sociale en revue. Son second numéro, qui vient de paraître, est consacré à la problématique des liens entre mouvements sociaux et espace publics, interrogeant notamment les enjeux de son occupation (il)légitime et les questions sécuritaires qui en découlent. C’est à lire ici.

J’ai eu l’occasion de contribuer (modestement) à la réflexion, en proposant un article consacré à une analyse de cer

taines tendances récentes de la militarisation de l’espace public – le retour des militaires dans les rues, dont on a reparlé suite à la tentative d’attentat à la gare centrale de Bruxelles le 20 juin dernier – , confrontée aux enjeux sécuritaires et démocratiques de nos sociétés contemporaines.

Une réflexion inscrite dans la durée, d’une problématique contemporaine. C’est cela aussi, l’histoire…

Le fruit de mes réflexions est à lire ici.  Commentaires bienvenus!

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *